L’architecte

Samuel Gerber, de Zurich, a conçu et dessiné le Lovenest en vue de la production en série. Au début de sa carrière, il a conçu et fait construire avec succès des milliers de maisons individuelles sur catalogue – dont la fameuse maison suisse «Penta» – ce qui lui a valu le surnom de star secrète du prêt-à-porter architectonique (Der geheime Star des architektonischen «Prêt-à-porter», NZZ Folio, 5/04).

C’est sur le tard et tout à fait par hasard que Samuel Gerber s’est lancé un nouveau défi: les maisons individuelles pour les oiseaux. Au printemps 2016, il a découvert un nid de bergeronnettes grises sous le store de sa maison au bord du lac de Morat. Fasciné par ses locataires, il a commencé à s’intéresser aux oiseaux et s’est beaucoup documenté sur le sujet. En quête d’un nichoir plus pratique et plus joli, il a rencontré l’ornithologue Paul Leupp à Chiètres. Ils ont ensemble développé un concept de nichoir. Après étude des fiches de la station ornithologique suisse de Sempach et grâce à la longue expérience de l’ornithologue, 12 nichoirs différents ont été placés sur les 5000 m2 du grand terrain en bordure de lac. Aux beaux jours, quelque 70 mésanges, moineaux, bergeronnettes grises, passéridés et sturnidés ont quitté ces nichoirs conventionnels. Une étude grandeur nature qui a permis à Samuel Gerber, l’architecte, de comprendre ce qu’il manque aux nichoirs conventionnels et quels sont les vrais besoins des oiseaux.

Ses différents essais de nichoirs creusés dans des troncs ont ensuite échoué. Soit parce que l’écorce est rapidement tombée, soit parce que le bois s’est fendu. Et surtout parce qu’un tronc vide attire beaucoup les pics, comme l’ornithologue Leupp le sait bien, après 50 ans d’observations.

L’idée du tronc évidé a donc été perfectionnée par l’architecte Samuel Gerber. Martin Schuck, chef du programme de conservation des espèces de BirdLife Suisse, a été aussi de bon conseil.

Article in «Terre&Nature»

www.samuel-gerber.ch

Premiers pionniers

Tous les pionniers →

Le tout premier prototype Lovenest A000 est suspendu chez Eric et Helga Honegger au Arkadenhof (Gerersdorf/Burgenland) en Autriche. www.der-arkadenhof.at

Les Lovenest A001 et B001 sont suspendus chez Paul Leupp à Chiètres. L’ornithologue a joué un rôle essentiel dans la conception du Lovenest.

Martin Schuck, chef du programme de conservation des espèces, ASPO/BirdLife Suisse, a reçu à Zurich les Lovenest A002 et B002.

Paul Schär, Hector Egger Holzbau AG, co-développeur des cylindres en bois, est l’heureux propriétaire du Lovenest A003.

Le Lovenest A004 est suspendu chez Swiss Prime Fondation de placement à Zürich.

Le Lovenest B004 se trouve chez Gabrielle Gerber à Môtier sur le lac de Morat.

Le Lovenest A005 se trouve chez Zippora Odermatt, graphiste chez schneiterpartner AG.

Le Lovenest B005 se trouve chez Christian et Elisabeth Gerber à Schönried.

Le Lovenest A006 est chez Urs Eberhardt et Cat Ruytinx, publicitaires, à Bâle.

Le Lovenest A007 est chez Andy Schneiter de schneiterpartner AG.

Le Lovenest A008 se trouve chez Guiseppe de Vecchi à Poschiavo.

Le Lovenest A009 est suspendu chez Peter & Christine Ruckstuhl à Langenthal.

Le Lovenest A010 est, avec tous nos remerciements, chez Michael Gerber à Zurich, photographe et auteur de www.birds-online.ch.


Le colis avec le Lovenest portant le n° de série A011 a été envoyé au Professeur Reinhold Ganz à Gümligen.